كنفدرالية النقابات المستقلة
 
Conféderation des syndicats autonomes
كنفدرالية النقابات المستقلة  
  البيان 8.01.2013
  le communiqué du 08.01.2012
  23.12.2012
  Communiqué du 22.12.2012
  projet statut
  statut en arabe
  LOI SUR LES MODALITÉS DE L'EXERCICE SYNDICAL EN ALGÉRIE
  exercice du droit syndical
  La toile des syndicats
  snapsy
  snpssp
  snpsp
  snapest
  unpef
  Ministère du Travail de L'emploi et de la Sécurité
  La CSA expose ses revendications
  La CSA prend le relais
  Grille Indiciaire des Traitements
  doc de formation
  PHOTOS
  Compteur
  Contactez -nous
كنفدرالية النقابات المستقلة
La CSA prend le relais
SYNDICATS AUTONOMES La Confédération algérienne prend le relais Par Amar CHEKAR - Dimanche 23 Decembre 2012 - Lu 315 fois Taille du texte : Les syndicats autonomes préconisent d'autres actions pour faire valoir les droits des travailleurs. Sept syndicats autonomes des secteurs de l'éducation, de la santé et de l'enseignement supérieur, ont décidé d'aller vers la création de la Confédération algérienne des syndicats algériens (CAS), afin de renforcer leurs mouvements de revendications, notamment dans le secteur de la Fonction publique. Les secrétaires généraux des syndicats, à savoir l'Unpef, Snapest, Cnes, Snapsy, Snpsp, Snpssp et le syndicat des paramédicaux Snpepm, ont animé hier, une conférence de presse afin d'annoncer la création de la nouvelle structure au siège de l'Unpef à Alger. Les représentants des syndicats concernés, ont programmé une réunion de travail, le 8 janvier 2013 à Alger, afin d'installer la commission nationale qui aura la tâche de préparer le dossier pour l'agrément de la Confédération. Tout en restant ouverte à d'autres organisations syndicales et autres employés du secteur privé -à condition qu'ils soient organisés - la CSA vient d'enrichir la famille syndicale au niveau national. La Confédération des syndicats algériens s'est tracé comme objectifs la reconnaissance d'abord de la confédération, mais aussi la participation à la prochaine tripartite qui aura lieu au mois de mars 2013. «On ne voit pas pourquoi on invite l'Ugta seulement, alors qu'il y a plusieurs organisations patronales, et on ignore les syndicats autonomes», a-t-on déploré. L'exclusion et la marginalisation des syndicats autonomes des décisions portant sur l'intérêt général des travailleurs algériens, ont été dénoncées par les syndicalistes. Le président de la République les a tous reçus dans le cadre des réformes politiques, économique et sociales, mais jamais dans une des rencontres de la tripartite qui doit prendre en considération l'ensemble des avis et des propositions de la société civiles, notamment les propositions des syndicats autonomes. Le respect et la garantie des libertés syndicales ainsi que des accords internationaux dans le domaine de l'action syndicale, est une autre revendication qui a été soulevée. Résultat ou conséquence de la sourde oreille des pouvoirs publics concernés qui n'ont pas répondu à toutes les attentes des travailleurs et ce, malgré les engagements différents qui vont dans le sens de la résolution de toutes les préoccupations des travailleurs, la Confédération algérienne des syndicats se présente comme une force mobilisatrice de toutes les énergies. Abdelmalek Rahmani, représentant du Cnes, est on ne peut plus clair: «Il ne faut pas recourir uniquement aux grèves et aux protestations publiques pour faire valoir les droits des travailleurs». Avant d'ajouter qu'il est temps de passer à d'autres actions plus civilisées, plus consciencieuses et plus marquantes. Au sujet de la vie et de la continuité des activités de ces syndicats, les conférenciers affirment que «les syndicats restent autonomes et activeront mieux sous l'égide de la confédération de manière plus intense».
كنفدرالية النقابات المستقلة  
   
Publicité  
   
تغطية قناة الجزائرية اليوم 10جانفي  
   
 
   
Conféderation des syndicats autonomes 38594 visiteurs (76176 hits) merci pour votre visite
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
كنفدرالية النقابات المستقلة